Actualités

Poursuite du développement du projet éolien en mer de Dunkerque

En la présence de Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, et de Patrice Vergriete, Président de la Communauté urbaine de Dunkerque, EMD et RTE ont annoncé le 10 mai 2021, leur décision de poursuivre le développement du projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque. Cette décision a été prise au terme du débat public mené entre le 14 septembre et le 20 décembre 2020 par la Commission particulière du débat public (CPDP).
P
Personnalités de gauche à droite : P. Vergriete, Président de la Communauté urbaine de Dunkerque – Xavier Piechaczyk, Président du directoire de RTE – Laurent Piétraszewski, Secrétaire d’État en chargé des Retraites et de la Santé au travail – Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique – Bruno Bensasson, Président-directeur général d’EDF Renouvelables

 

En février 2021, la CPDP désignée par la Commission nationale du débat public (CNDP) a publié son bilan du débat et ses recommandations à l’attention des maîtres d’ouvrage du projet éolien en mer de Dunkerque. EMD, maître d’ouvrage du parc éolien en mer, et RTE, maître d’ouvrage du raccordement électrique du parc, ont pris connaissance de ces conclusions et ont conjointement décidé de poursuivre le développement du projet.

Le développement du projet éolien en mer se poursuivra conformément aux engagements suivants :

  • Conduire une démarche continue d’information et de participation avec la population locale et l’ensemble des parties prenantes françaises et belges durant toute la durée de vie du projet, incluant les phases d’autorisation, de construction et d’exploitation. Cette concertation sera réalisée sur 5 thématiques (biodiversité et environnement, économie et emploi, usage de la mer, pêche professionnelle et cultures marines, tourisme), aux travers notamment de groupes de travail, de réunions publiques et d’une plateforme numérique d’échange ;
  • Renforcer les mesures en faveur de la biodiversité : Une étude d’impact environnemental sera réalisée avec l’expertise des associations naturalistes (GoN, Le Clipon, FNE) et avec l’Institut royal de Sciences naturelles de Belgique. Un radar de détection de l’avifaune sera par ailleurs, installé prochainement sur le port de Dunkerque. Les études d’impact et les mesures environnementales seront partagées avec le public et les associations.
  • Veiller à l’intégration paysagère : L’implantation des premières éoliennes a été reculée de 9 km à 11,4 km des communes littorales à l’est de Dunkerque, soit un éloignement augmenté de plus de 25% par rapport à la zone d’implantation proposée à l’appel d’offre. Dans le choix et l’implantation des éoliennes, une attention particulière sera portée à leur taille.
  • Positionner le projet au cœur des développements économique, industriel, maritime et touristique du Dunkerquois.

EMD et RTE prévoient de déposer leurs demandes d’autorisation au second semestre 2021. Une phase de concertation continue, placée sous l’égide d’un garant nommé par la CNDP, se mettra en place jusqu’à une enquête publique, envisagée au second semestre 2022.

Pour en savoir plus : Décision des maîtres d’ouvrage Éoliennes en Mer de Dunkerque et RTE